25 septembre 2014

NOUS, LES HOMMES

Que de préjugés sur nous, les hommes, si doux , si bons.
Que de préjugés justifiés, parfois…

Nous, les hommesNous, les hommes, naissons si innocents, si mignons
Pour la fierté de nos pères et l’honneur de nos mères
« C’est un garçon… mon sang… ma vie… mon nom… »
Porteurs d’espoirs, effaçant d’un sourire, une vie amère.

Nous, les hommes, grandissons proches de nos mères
Premiers vrais amours de nos vies. Nous, futurs machos
Jadis attendris par ces caresses éloignant nos chimères
Et nous consolant après nos incessantes erreurs d’ados

Nous, les hommes, vieillissons, nous comblant d’orgueil
Victimes malgré nous de tous nos sentiments refoulés
Mais fiers de nos petites filles que nous gardons à l’œil

Nous, les hommes, savons aimer avec passion, et si fort
Que nous nous dédions exclusivement à nos bien-aimées
Alors pourquoi nous dit-on infidèles et accrocs aux corps ?

par NoOne

Brutal

Partagez

Commentaires

Judith Gnamey
Répondre

Bien court mais expressif. Cela me donne envie d'ecrire ''nous les femmes''

abukm
Répondre

Pas mal ton billet!!!

desmotsdesimages
Répondre

@judithgnamey: On est très pressé de lire ça :)

Judith Gnamey
Répondre

Ok je le ferai vu que la permission m'est accordee et je ferai un referencement vers Rolande et je te propose d'ecrire ensuite ''ensemble''

Judith Gnamey
Répondre

Ok je le ferai vu que la permission m'est accordee et je ferai un referencement vers toi et je te propose d'ecrire ensuite ''ensemble''