21 janvier 2016

Au nom du président

Lamine est blogueur. Tout comme Wassakou et M.C Agnini , il aime et écrit de la poésie.
Il partage avec nous quelques-unes de ses productions ; car Des Mots Des Images est avant tout un blog communautaire, une œuvre qui s’écrit à plusieurs mains.

Vous pouvez, vous aussi, nous envoyer vos textes via l’adresse mail ( desmotsdesimages@gmail.com ) et nous nous ferons un plaisir de les publier !

Venez mettre chaque bout de vie en lumière au travers de vos vers.

au-nom-du-président

Au nom du président, de l’éternel président…
Ha le président, Mr le président…

Ils ont abandonné leurs familles, ils sont partis.
Ils ont fui leurs bureaux, ils sont partis.
Ils ont inventé des histoires, ils sont partis.

Au nom du président, de l’éternel président…
Ha le président, Mr le président…

Ils ont même abjuré leurs cultures, ils ont tous vu messi, le messie…
ils ont tout pardonné, ils ont même tout oublié, ils ont vu DIEU !
Ils ont léché vos bottes, ils sont encore là, à harceler votre corps.

Au nom du président, de l’éternel président…
Ha le président, Mr le président…

Des sons rythmiques aux souvenirs de dédains, ils chantent vos louanges !
Des pas majestueux entachés de malhonnêteté, ils continuent de danser…
Braillards folkloriques, ils ont accepté la soumission inadéquate !

Au nom du président, de l’éternel président…
Ha le président, Mr le président…

Le peuple souffre de leurs promesses, ils ont terrassé la population !
Ils ont tout rangé dans leurs tiroirs inexistants, leurs ambitieux projets de coquillards !
Ils ont tout déchiré, ils ont tout apostasié !

Au nom du président, de l’éternel président…
Ha le président, Mr le président…
Les voies de circulation puent la colère…
les voiries hantent haut vos désirs…
les routes applaudissent votre invisibilité !

Au nom du président, de l’éternel président…
Ha le président, Mr le président…

C’est la campagne ! Dites tout !
C’est la champagne ! Buvez tout !
Au nom du peuple, jurez de dire la vérité, rien que la vérité…!

L’histoire parle.

par Lamine

Brutal

Partagez

Commentaires