26 avril 2018

Au feu

Elle se trouvait là, à ce feu…
Et rallumait en moi ce feu…
Cette flamme de colère amère,
Qui se ravivait à chaque fois qu’elle mettait en avant sa galère.
Elle se trouvait là tendant les mains,
Les deux pieds pourtant bien portants en plus des mains.

Elle se trouvait là, à ce feu
Et mimait souffrance et besoins aux vitres des automobilistes
Non sans réveiller en moi grogne et aigreur
Devant le choix de la facilité ou du raccourci ou peut être des deux…

Devrais-je descendre aux prochains feux ?
Pour moi aussi tendre ce que j’utilisais le moins?
Devrais-je moi aussi déteindre sur ma face
Mes manques aux portières des voitures qui circuleraient là?

Elle se trouvait là à ce feu…
Comme moi j’aurais pu m’enflammer à un autre point chaud
Puisque les raisons ne manqueraient pas
Les raisons ? Auraient-elles été suffisantes ?
Là n’est pas là question…

Elle se trouvait là à ce feu
Et il est passé au vert et mon esprit décida de ne pas rougir face à la chance
D’avoir à cet état d’esprit là,
Cet état qui fait avancer après que le rouge de nos vies passe au vert.

par  Kwamey B.


Si vous vous sentez l’âme d’un poète, partagez avec nous vos poèmes sur desmotsdesimages@gmail.com
Et vous serez à l’honneur le Mercredi sur Blog.
27544939_1807300969289702_2737651877071433332_n

Partagez

Commentaires