• VENDREDI SAINT

    Si vous n’y êtes pas ce Vendredi, c’est que vous n’êtes certainement pas Saints. Existe-t-il pire manière de mourir Que d’être obligé par les circonstances? D’arrêter de vivre, seul dans le silence? The following two tabs change content below.BioDerniers articles […]

    Par sur

    Lire la suite

  • Le printemps est là

    Le printemps est là Avec le parfum de ses fleurs gaies Avec le doux rayon de son soleil L’aval des chants d’oiseaux Les matins frais et les midis chauds The following two tabs change content below.BioDerniers articles desmotsdesimages Des Mots […]

    Par sur

    Lire la suite

  • Exister pour t’adorer

    Seigneur, tu m’as créé à ton image Et j’existe pour t’adorer Et je vis pour te célébrer The following two tabs change content below.BioDerniers articles desmotsdesimages Des Mots Des Images est un blog consacré à la poésie. Qu’il s’agisse d’actualité, […]

    Par sur

    Lire la suite

Koumassi

Lamine est blogueur. Tout comme Wassakou et Eva , il aime et écrit de la poésie.
Il partage avec nous quelques-unes de ses productions sur Koumassi ; car Des Mots Des Images est avant tout un blog communautaire, une œuvre qui s’écrit à plusieurs mains.

Vous pouvez, vous aussi, nous envoyer vos textes via l’adresse mail ( desmotsdesimages@gmail.com ) et nous nous ferons un plaisir de les publier !

Bonjour à vous, Toutes et Tous!
Je suis Koumassi,d’Abidjan.

Il pleut à Koumassi.
A Koumassi, pleuvoir est une bénédiction satanique.
Visage las, s’étiolant sous le joug de l’hernie spirituelle,
Je marche.

Il pleut à Koumassi.
Je dois pourtant aller à l’école.
Je dois pourtant faire mes exercices, ceux du maître.

Je suis Koumassi, d’Abidjan.
Le parapluie violet assorti d’une violette sandale aux mains nues n’y peuvent rien,
Je dois nager debout,
L’air inquiet.

Il pleut à Koumassi.
Je dois pourtant partir.
L’eau noire stagne telle un lac.
Le vésicule de Guinée nage à mes cotés,
Tentant de s’y introduire,
Sachant s’y introduire avec aise.

Je suis Koumassi,
Mes milles carreaux bleus et blancs rient aux éclats !
Le spectacle est hallucinant pourtant je dois me taire.
Je suis mouillée. Papa ne dira rien puisqu’ils ne diront rien au JT.
Je suis souillée, dépourvue de mon essence naturelle.

Il pleut à Koumassi,
Le ver y est presque, juste un effort de fourmis et le tour est joué.
Je dois pourtant me mouvoir.
Lutter sac au dos, d’eau coulante.

Je suis Koumassi, d’Abidjan.
Je plonge mon regard dans cette marre d’eau microbienne sans jamais savoir où je touche.
Je berce mon esprit revanchard sans jamais réussir à lui faire comprendre ma solitude.

Jl pleut à Koumassi.
Mon inquiétude est débordante, ma haine silencieuse !
Mon désespoir caresse l’idée folle de partir ,partir malgré tout.
Je suis inquiet.
je suis Koumassi, d’Abidjan.
Je suis Kour-même assi !

Il pleut à Koumassi,
le peuple mien s’en réjouit…
Dans la douleur !
L’histoire parle.


par Lamine 

Brutal

The following two tabs change content below.
desmotsdesimages
Des Mots Des Images est un blog consacré à la poésie. Qu'il s'agisse d'actualité, d'amour, de société... la poésie sait avoir son point de vue sur la vie. Du lundi au samedi, 6 auteurs permanents et de nombreux blogueurs partagent un nouveau poème.
desmotsdesimages

Derniers articles pardesmotsdesimages (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE