La nommée Zoé

27 novembre 2014

La nommée Zoé

ZoeC’est une délicate Amoureuse
Parfois gamine, tantôt câline
Qui vous étreint avec un érotisme
Dont Elle seule détient le secret

Sans retenue, Elle s’invite chez vous
Epuisant corps et cœur fragilisés
Fait fi de votre appréhension
Par de tendres baisers orgasmiques

Commence dès lors une intense idylle
Jusqu’au bout des nuits solitaires
Où s’empoignent souvenirs et amertumes
Au rythme dépressif d’un amer tango

C’est la plus fougueuse des maîtresses
Elle est la plus fougueuse des maîtresses
Pour ceux, perdus, qui plus n’en peuvent
Et quand bien même on la nomme « mélancolie »
Pour moi, elle est une vivante amante : ma Zoé.

(poème par NoOne)

 

Partagez

Commentaires

Albert KAMDEM
Répondre

Très beau poème ! Tout y est : sensualité, abondante substance lyrique, « mélancolie »...

Les mots sous votre plume ont d'autres pouvoirs. Merci de rester tel que vous êtes.

merci ami poète !

amitiés,

Daves

desmotsdesimages
Répondre

Merci poète. Nos plumes restent à votre service :)